Période hivernale : peut-on laisser les animaux en prairie ?

Durant la période hivernale, nos animaux peuvent-ils demeurer en prairie ou est-il au contraire conseillé de les rentrer dans granges et étables ? Cette question mérite réflexion, car s’il est vrai que la plupart des bovins, équidés et moutons peuvent demeurer en prairie, le degré de résistance de ceux-ci aux basses températures va être fonction de différents critères physiques et environnementaux.

 

Animaux hiver IBS

© Berty Goudriaan 

 

Ce que dit la loi … 

La Loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux, énonce en son article 4 : Toute personne qui détient un animal, qui en prend soin ou doit en prendre soin, doit prendre les mesures nécessaires afin de procurer à l’animal une alimentation, des soins et un logement qui conviennent à sa nature, à ses besoins physiologiques et éthologiques, à son état de santé et à son degré de développement, d’adaptation ou de domestication.

Pour ce qui concerne notamment les équidés (chevaux, ânes ...) qui se trouvent en pâture à l'extérieur, l'article prévoit de les mettre dans une écurie sinon de leur fournir un abri naturel ou artificiel.

 

Les critères physiques auxquels il faut être attentif …

- La rusticité de la race a une influence sur la résistance de l’animal. Un cheval de trait ou un poney a naturellement une résistance supérieure à un cheval de selle ou de course. Il en va de même pour les bovins, une vache laitière de race Holstein endurera moins bien la chute des températures que sa congénère Highland.

- L’âge de l’animal a une influence sur sa résistance aux basses températures. Les animaux très jeunes ou au contraire âgés ont un seuil de résistance moindre et ne devraient pas être maintenus à l’extérieur.

- L’état de santé général intervient bien entendu : un animal malade ou en gestation est plus fragile.

- La qualité, l’épaisseur et la propreté du pelage sont également à prendre en considération. Ainsi, un animal tondu ou au pelage fin ne supportera pas de basses températures. Un pelage souillé perdra quant à lui de son caractère isolant.

- La masse corporelle de l’animal influe également sur sa résistance au froid.

- La période d’adaptation au froid. Un animal qui vit toute l’année en prairie a un métabolisme qui s’adapte progressivement aux variations de températures. Ce dernier supportera dès lors mieux le froid qu’un animal qui passe une partie de sa vie dans une étable ou écurie.

 

Les critères environnementaux

- La pluie. Le pelage perd de son caractère isolant lorsqu’il est soumis à des averses ou chutes de neige prolongées.

- Le vent augmente la sensation de froid.

- L’abri. Par grand froid, il est donc important que les animaux aient à leur disposition un abri ou une protection naturelle contre le vent et les intempéries. Ce dernier doit être suffisamment vaste pour accueillir toutes les bêtes et leur permettre de se coucher au sec. En l’absence d’une telle protection, les animaux devront être rentrés.

 

L’alimentation

- La nourriture doit être adaptée et présente en suffisance, les besoins énergétiques des animaux augmentent en même temps que la température diminue.

- Un approvisionnement régulier en eau potable est indispensable. La glace se formant sur les abreuvoirs doit être brisée deux fois par jour.

 

Vous avez une question relative au bien-être animal

Depuis le 1er juillet 2014, la matière relative au bien-être animal a été régionalisée. Vous trouverez la législation en vigueur, des informations générales et des liens utiles sur le site du Service Public de Wallonie. 

 

Que faire si vous suspectez une négligence ?

- Parlez-en avec le propriétaire

- Contactez le service Public Wallonie. Un formulaire de plainte électronique est disponible sur les pages consacrées au Bien-être animal (référence).

- Si le propriétaire n’est pas identifié, contactez votre police locale.

 

Monteforte Véronique,
Licencié en Criminologie,
Conseiller en prévention vol, Zone de police Flowal

Source: secunews.be

 

A propos

IBS existe depuis plus de 30 ans. La société fut fondée dans le souci d'apporter à ses clients une sécurité optimale.

Avec de nombreux collaborateurs et installations à travers tout le territoire national, IBS est un des principaux acteurs sur le marché belge en matière de sécurité.

N° d’entreprise : BE 0426.405.367
N° du ministère de l’intérieur : 20046630
N° agréation incert : A-0024b

Contact

Avenue Mercator 1

1300 Wavre

Téléphone: 0800 20 199

Fax: 010 24 19 60

Email: info@ibs-security.be